Les éditions Globe ont fait leur entrée en littérature avec une histoire de famille originale et décomplexée. Une histoire vraie racontée avec le recul et la délicatesse propre aux grands livres. Mais au fond, qu’était Fairyland ? Une biographie, une autobiographie, un roman, un essai, des mémoires ? Chercher à définir strictement cet ouvrage serait réducteur tant les frontières sont ici poreuses. Fairyland est un roman introspectif d’une admirable générosité, et dont la portée universelle a éclipsé la question du genre.

C’est tout notre propos depuis la création de Globe en 2013 : donner à lire des récits de vie, des portraits fouillés, sans concessions et sans aucune limite de genre, afin de révéler la singularité des existences et l’énergie qui les anime. Peu importe qu’il s’agisse du récit d’une vie entière, d’une anecdote intime, d’un moment historique décisif ou d’un reportage dans des contrées reculées… tant que nos auteurs parviennent à transcender le réel et à nous transmettre cette dimension supplémentaire qui surpassera toujours toutes les formes de divertissement disponibles et imaginables : l’expérience.