Fils de Berlin

Où était Jakob Richter le 9 novembre 1989 ? À la maternité, au chevet de sa femme, Stephanie, qui s’apprêtait à accoucher ? Ou sur le Mur de Berlin en train de s’écrouler ? Dans son souvenir, il se trouvait aux deux endroits à la fois, celui de la naissance et celui de la renaissance.

Trente ans après, quoi qu’il en soit, son euphorie est retombée. Devenu membre du SPD, conseiller en urbanisme, Jakob doit naviguer entre les promoteurs immobiliers qui veulent faire de Berlin une vitrine pour riches et pour touristes, et les comités de riverains qui leur résistent. Fabian, lui, l’enfant de la chute du Mur, vient de rencontrer Isa, une activiste de la lutte contre le changement climatique, décidée à le sortir de sa torpeur et de son cynisme d’adolescent prolongé.

Quant à Stephanie, la mère, victime d’un accident en 2001, c’est du fond de son coma éveillé qu’elle assiste aux affrontements entre les deux hommes. Et Paula, la pimpante aide à domicile qui prend soin d’elle, et grâce à qui la famille tient debout tant bien que mal, vient d’annoncer qu’elle repart pour l’Italie…

À travers l’histoire de cette famille atypique, éloquente, tonique, attachante, c’est le destin de Berlin qui se dessine. La ville blessée était unique au monde. Réparée, va-t-elle ressembler aux autres ? Comment vivre ensemble quand l’histoire commune ne suffit plus ? De quoi se parler quand on n’est pas d’accord sur l’essentiel ? Comment rester soi-même dans un décor bouleversé ?